Porter attention aux personnes en situation de grande précarité
mer. 28 octobre 2020, de 18:00 à 19:30
Entrée
Gratuit
QuantitéPrix unitaire
Entrée
Gratuit

Détails de l'évènement

Lien de connexion : https://eu.bbcollab.com/guest/190d9bfb31b74644aa289b25ff2db886
 
Introduction et animation : Paul-Loup Weil-Dubuc, reponsable du pôle recherche, Espace éthique Île-de-France
 
Par-delà l'hétérogénéité de leurs situations (sans-abris, exilés, retenus, consommateurs de produits psychoactifs, etc.), les personnes en situation de grande précarité sont particulièrement exposées au risque de Covid-19 dans la mesure où elles cumulent bien souvent plusieurs facteurs de vulnérabilité.  Comment anticiper les situations de ruptures de soins et d'accompagnement dont ces personnes ont été victimes pendant la crise sanitaire ? Comment promouvoir et pérenniser les initiatives locales qui ont su s'adapter en urgence pour garantir à ces publics un accès le plus équitable possible aux soins et à la prévention ?  
 
Intervenants :
Anne-Caroline Clause (Responsable de l’Observatoire de l’Espace éthique Île-de-
France), Abdelka Boumansour (Directeur général adjoint addiction/soins avec hébergement
temporaires de l'association SOS Solidarité), Meriem Kellala (personne hébergée à l'hôtel,
membre du Débat permanent du Samu social), Régine Benveniste (psychiatre, Collectif Les
Morts de la Rue), Ervé (SDF).
 
Présentation de notre cycle de visioconférences : 
Expériences de la pandémie : se concerter, prévoir, s’adapter, inventer 
 
La crise du Coronavirus a durement éprouvé la vie sociale. Aussi bien le virus lui-même que les mesures de confinement prises pour endiguer sa propagation ont mis en crise les pratiques sociales les mieux ancrées dans nos vies : les conditions de la naissance, les rites funéraires, le travail, les déplacements, les usages des objets connectés, ou encore les pratiques soignantes.
 
En se positionnant comme « observateur » au sein d’un Observatoire « éthique, Covid-19 et société »,  l’Espace éthique Île-de-France s’est donné pour engagement, dans la continuité de ses missions, de donner la parole, au-delà de la sphère médicale, à la diversité des personnes porteuses de convictions, d’engagements, de compétences et d’expériences. Particuliers, institutionnels et associatifs, se sont alors vu reconnaître la légitimité de leurs expertises et de leurs initiatives. Il ne s’agissait aucunement pour nous de nous substituer à quiconque, ni aux professionnels du soin et de l’accompagnement, ni aux décideurs politiques, ni aux directeurs d’établissements, ni aux citoyens, ni aux personnes concernées. Bien plutôt, nous pensons qu’une instance comme la nôtre se doit de créer les conditions d’un débat aussi approfondi et pluraliste que possible. L’expérience et l’expertise acquises parfois durement à l’épreuve du réel doivent éclairer l’arbitrage de nos choix présents et futurs.
 
C’est dans cet esprit que nous avons décidé d’organiser ce cycle de visioconférences qui seront un moment de restitution et de réflexivité sur la pandémie de Coronavirus mais aussi un moment d’anticipation et de projection sur les nouveaux enjeux éthiques qui se poseront dans les années à venir.