Décider en contexte d’incertitude
mer. 14 octobre 2020, de 18:00 à 19:30
Les inscriptions sont closes

Détails de l'évènement

Vous pouvez vous connecter à la conférence via le lien suivant : https://eu.bbcollab.com/guest/3793d1ecd8484cf4a54130856fa7c39e
 
Introduction et animation : Vincent Israël-Jost, philosophe des sciences, Équipe « Recherches en Éthique et Épistémologie » (Université Paris-Saclay, INSERM, CESP U1018), membre de l’Espace Éthique Ile-de-France
 
La pandémie de Covid-19 pose le problème d'une maladie nouvelle aux effets largement inconnus sur les plans individuel et populationnel, et qui demande donc aux politiques, aux médecins, aux scientifiques et globalement à tous les preneurs de décision de raisonner en contexte d'incertitude. Or que peut-on espérer d'une décision qui referme forcément le champ des possibles tandis que l'incertitude laisse le champ ouvert à plusieurs options ? L'expertise a-t-elle pour vocation de réduire l'incertitude ou au contraire de mieux l'intégrer à la décision ?
 
Intervenants : Emmanuel Hirsch (Directeur de l’Espace éthique Île-de-France, Professeur d’éthique médicale, Université Paris-Saclay), Jean-Pierre Burnier (Président de la CRSA Île-de-France), François Blot (
médecin réanimateur, président du comité d’éthique de l’Institut Gustave Roussy), Christine Lévêque (Médecin, Équipe Mobile de Soins Palliatifs CASH de Nanterre)
 
 
Présentation de notre cycle de visioconférences : 
Expériences de la pandémie : se concerter, prévoir, s’adapter, inventer 
 
La crise du Coronavirus a durement éprouvé la vie sociale. Aussi bien le virus lui-même que les mesures de confinement prises pour endiguer sa propagation ont mis en crise les pratiques sociales les mieux ancrées dans nos vies : les conditions de la naissance, les rites funéraires, le travail, les déplacements, les usages des objets connectés, ou encore les pratiques soignantes.
 
En se positionnant comme « observateur » au sein d’un Observatoire « éthique, Covid-19 et société »,  l’Espace éthique Île-de-France s’est donné pour engagement, dans la continuité de ses missions, de donner la parole, au-delà de la sphère médicale, à la diversité des personnes porteuses de convictions, d’engagements, de compétences et d’expériences. Particuliers, institutionnels et associatifs, se sont alors vu reconnaître la légitimité de leurs expertises et de leurs initiatives. Il ne s’agissait aucunement pour nous de nous substituer à quiconque, ni aux professionnels du soin et de l’accompagnement, ni aux décideurs politiques, ni aux directeurs d’établissements, ni aux citoyens, ni aux personnes concernées. Bien plutôt, nous pensons qu’une instance comme la nôtre se doit de créer les conditions d’un débat aussi approfondi et pluraliste que possible. L’expérience et l’expertise acquises parfois durement à l’épreuve du réel doivent éclairer l’arbitrage de nos choix présents et futurs.
 
C’est dans cet esprit que nous avons décidé d’organiser ce cycle de visioconférences qui seront un moment de restitution et de réflexivité sur la pandémie de Coronavirus mais aussi un moment d’anticipation et de projection sur les nouveaux enjeux éthiques qui se poseront dans les années à venir.