Les Rencontres Covid-19, éthique et société : Peut-on tout accepter au nom de la sécurité ?
lun. 7 septembre 2020, de 18:00 à 19:30
Les inscriptions sont closes

Détails de l'évènement

Depuis le début de la crise sanitaire, la valeur de sécurité tend à être mise au premier plan par les pouvoirs publics et à justifier la mise en œuvre de mesures contraignantes voire coercitives. Au nom de la santé de la population, et singulièrement de la protection des personnes considérées comme à risque ou particulièrement vulnérables, des restrictions particulièrement importantes sont placées sur les libertés individuelles. Si certaines de ces mesures paraissent fondées et avoir été mises en œuvre après une légitime concertation, d’autres paraissent plus discutables, que ce soit dans leurs conditions de mise en œuvre ou dans leur fondement même. Ne convient-il pas, même en temps de pandémie, de mettre en balance l’exigence de sécurité avec les autres valeurs du soin et de la démocratie ? Quelles sont précisément ces valeurs qui pourraient guider les décisions et tempérer les approches potentiellement attentatoires à nos libertés ?
 
Animation
Fabrice Gzil, philosophe, responsable des réseaux, Espace éthique Île-de-France
 
Intervenants
Pascal Champvert, directeur des résidences et services ABCD à Saint-Maur-des-Fossés
Eve Guillaume, directrice de la maison de retraite Lumières d’automne, Saint-Ouen
Raymond Massé, anthropologue, spécialiste d’éthique de la santé publique, Université Laval (Québec, Canada) 
Benjamin Pitcho, avocat à la cour, ancien membre du conseil de l’ordre, maître de conférences en droit privé à l’Université
 
Les Rencontres Covid-19, éthique et société
Décrypter ensemble sur ce qui s’est passé. En débattre. Tirer les premiers enseignements. Identifier les enjeux. Convenir des priorités.
Un dispositif accessible à tous et interactif
Afin de favoriser une concertation attendue, l’Espace éthique reprend ses débats publics
Dès le début de l’épidémie, l’Espace de réflexion éthique de la région Île-de-France a mis en place, avec l’Espace national de réflexion éthique et maladies neuro-dégénératives et le Département de recherche en éthique de l’Université Paris-Saclay, différentes réflexions thématiques en soutien au suivi de l’accompagnement des conséquences du Covid-19 dans les pratiques professionnelles en établissement ou à domicile.
Dans le cadre d’un réseau national, un Observatoire Covid-19, éthique et société a permis d’identifier les enjeux, de recueillir et d’analyser de manière régulière les expertises et de mettre en commun des réponses circonstanciées adaptées à des circonstances inédites[1]. Le document « Première synthèse des travaux de l’Observatoire » présente un premier retour d’expérience[2].
Compte tenu des enjeux éthiques, humains et sociétaux auxquels nous confronte la nouvelle période qui s’est ouverte depuis le 11 mai 2020, il nous a semblé important de compléter et de faire évoluer ce dispositif.
Les groupes de réflexions poursuivront leurs investigations approfondies dans le cadre d’une recherche soutenue par l’ANR. Toutefois, afin de favoriser une concertation attendue, l’Espace éthique reprendra dans les prochains jours ses débats publics dans le cadre d’un premier cycle de rencontres en visioconférence.
À cette fin, un Conseil scientifique Covid-19, Éthique et Société a été constitué afin d’identifier les thèmes qu’il est important de mettre en débat, dans une perspective de deux à six mois, les enjeux, valeurs, questions les plus importants à travailler, ainsi que la méthode adéquate pour les aborder.